Un courtier en prêts immobiliers répond à vos questions

La situation actuelle soulève, et c’est normal, une vague d’interrogations et d’incertitudes sur les solutions de prêts immobiliers et de courtage. Matthieu Faure, courtier en prêts immobiliers, a eu la gentillesse de répondre à quelques questions pour LaDefiscalisation.info :

courtierpretimmo

Simon Levy : Pour commencer, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous et sur votre activité ?

Matthieu Faure, courtier en prêts immobiliers depuis octobre 2006 à Paris dans le 15e. Agent Commercial je travaille au sein d’une structure qui a 20 ans d’existence. Nous ne dépendons d’aucunes banques, tout en étant bien connus de celles-ci avec des partenariats de longue date. Fort de mon expérience et savoir faire, j’accompagne mes clients dans la mise en place de leur financement. Un bon taux et une bonne assurance c’est bien, mais il ne faut pas oublier tout ce qui va autour (pénalités, frais, délais, modulations, rapidité, contacts…).
J’interviens en amont des projets de mes clients pour les orienter et les conseiller au mieux de leurs intérêts. Un dossier part auprès des banques dès que nous avons une promesse de vente signée. Nous sommes là pour faire jouer notre indépendance vis-à-vis des banques. Notre particularité est de faire du sur-mesure pour chaque client. Il n’y aura jamais de projet similaire. Nous disons tout à nos clients.

SL : La crise a-t’elle eu une influence sur votre activité ? Les gens sont-ils plus enclins à faire appel aux services d’un courtier ?

MF : Il est certain que le dernier trimestre 2008 a marqué un net ralentissement de notre activité, ce, quel que soit le secteur, ou le type de clientèle.
Je ne sais pas s’ils sont plus enclins à faire appel à mes services. Je note juste que la recommandation d’anciens clients est très forte pour gagner la confiance de nouveaux clients. Je travaille beaucoup sur cette confiance que l’on m’accorde. Après il faut en permanence être présent auprès de toutes celles et tous ceux qui peuvent me recommander autour d’eux.
Pour que de futurs clients viennent me voir il faut déjà leur expliquer la base de notre métier, le fait que nous sommes là pour leur faciliter les choses, dans leur intérêt avant tout. Ils doivent le sentir. D’où cette confiance qu’il faut instaurer dès le départ. La base pour moi est d’être vrai, sincère dans ce que l’on dit, réaliste. Je ne promets jamais la lune. Je me bas quand il faut trouver une solution.
Les finances d’un ménage est un sujet sensible a bien des égards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *