Le credit revolving : pour ou contre ?

Mon premier conseil : éviter le credit revolving. Régulièrement ce type de prêt à la consommation revient à la une de l’actualité. Ce sujet est actuellement en attente de décision, en effet le projet de loi de modification de la réglementation du crédit à la consommation adoptée le 17 juin par le Sénat doit encore être débattue par les députés en décembre, pour une ratification définitive en début 2015.

revolving credit renouvelable
revolving credit renouvelable

Rappelons le principe du credit revolving, au lieu de faire un prêt classique, que vous remboursez sur une durée définie à l’avance, vous disposez d’une autorisation de crédit, et chaque fois que vous remboursez, vous reconstituer le capital qui vous a été octroyé au départ et donc il redevient utilisable. A première vue çà a l’air plutôt sympa! Alors ou est le problème?

Deux inconvénients majeurs, le premier est : la tentation étant forte, vous pouvez finir par vous habituez à utiliser toujours a plein ce que la pub vous présente souvent dans votre boite aux lettres comme «comme une réserve d’argent disponible à tout moment» et alors vous installez dans un endettement constant qui vous fait vivre au dessus de vos moyens et qu’il faudra bien un jour quand même rembourser.

Le second est que les taux pratiqués le plus souvent dans ce type de crédits sont prohibitifs, très souvent à la limite du taux de l’usure qui est actuellement de 20,70% !!! Et il arrive que la démarche commerciale vous y entraîne par un taux d’appel peu cher de 4,5% par exemple, mais uniquement sur un an. Quand la machine est en route , et que par confort vous augmentez la durée pour diminuer la mensualité, le taux se rapproche alors du taux de l’usure. Certains députés de tous bords politiques militent pour une suppression pure et simple du credit revolving. Mme Christine LAGARDE lors d’un déplacement à Saint Denis vient de déclarer qu’elle y est totalement opposée, mais que par contre elle est favorable à son encadrement. Donc à suivre….

voir aussi : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2436.xhtml

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.