Une mise en concurrence optimisée grâce à la loi Hamon

Lors de l’obtention d’un prêt immobilier, les souscripteurs optent pour une assurance. Les tarifs appliqués par les assureurs dépendent généralement de l’âge, de la santé… Il y a toutefois un inconvénient, car les consommateurs n’ont pas l’opportunité d’opter pour le contrat qu’ils souhaitent lorsque le crédit a été octroyé.

Dissuader les clients avec quelques arguments

De nombreux emprunteurs décident de ne pas choisir un autre organisme lors de l’obtention du prêt immobilier. Cette négociation qui intervient après la signature du contrat s’avère être problématique pour les clients, car les établissements financiers ont tendance à les dissuader. Lorsqu’ils constatent que le consommateur est susceptible de signer avec un autre organisme, ils utilisent quelques pratiques comme une augmentation des taux de crédits ou des frais annexes. Dans ce cas de figure, près de 15 % des consommateurs choisissent tout de même de faire appel à un assureur concurrent.

Une mise en concurrence facilitée et avantageuse

XDT20130404217

Cette pratique est possible, car la loi Lagarde promulguée en 2010 souffre de quelques insuffisances. Ces dernières pourraient toutefois être corrigées avec le projet de la loi Hamon. Ce dernier qui a été voté au Parlement sera prochainement mis en place définitivement. Avec cette nouvelle législation, les emprunteurs auront l’opportunité de signer un contrat d’assurance avec un autre organisme lorsque les garanties seront équivalentes. Dans ce cas de figure, les établissements bancaires ne pourront plus empêcher les clients d’aller voir la concurrence. Ce mode opératoire sera proposé durant la première année du contrat et cela s’avère être avantageux pour les consommateurs.

Comment les banques réagiront-elles ?

Avec cette mise en concurrence, les banques auront des difficultés à faire face à cette négociation. Elles ont tout de même l’intention de mettre en avant leurs garanties en créant un label. Les consommateurs pourront ainsi comparer les différentes offres et choisir celles qui répondent davantage à leurs attentes.

source : http://www.economie.gouv.fr/loi-consommation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *